Une bibliothèque numérique internationale multidimensionnelle

Invitation d’adhésion aux partenaires institutionnels.

La Bibliothèque Numérique des Caraïbes (dLOC) est un réseau coopérative regroupant des partenaires de plusieurs pays de la Caraïbe et aux alentours, qui fournit aux utilisateurs un accès intégrale à la culture et à l’histoire des Caraïbes à travers des sources de matériaux de recherche contenus dans les centres d’archives, les bibliothèques et les collections privées.  La dLOC contient des collections qui s’intéressent aux liens et aux dissimilitudes des histoires, cultures, langues et systèmes gouvernementaux des Caraïbes. Ces collections sont constituées, mais ne sont pas limitées a : des journaux, des archives sur les dirigeants et les gouvernements des Caraïbes, des documents officiels, de la documentation et des données numériques pour les écosystèmes, des bourses d'études scientifiques, des cartes historiques et contemporaines, des histoires orales et populaires, des récits de voyage, de la littérature et la poésie, des expressions musicales, d’œuvres artistiques ou artisanales, et artéfact.

La Bibliothèque Numérique des Caraïbes a été créée par un Comité de bibliothécaires et d'archivistes, lors d'une réunion à San Juan (Porto Rico), le 17 juillet 2004. Les partenaires fondateurs - Archives nationales d'Haïti (ANH), Caribbean Community (CARICOM), Fundacion Global Desarollo y Democracia (FUNGLODE), National Library of Jamaica (NLJ), Universidad de Oriente (UDO) de Venezuela, Florida International University (FIU), University of the Virgin Islands (UVI), University of Central Florida (UCF) et University of Florida (UF) avaient pour objectif de construire une bibliothèque numérique internationale, et d'offrir ainsi aux érudits, étudiants et citoyens du monde entier l'accès libre en ligne aux documents culturels, historiques et scientifiques relatifs aux Caraïbes.  Le développement et la planification menant jusqu'à la réunion figuraient de nombreux projets de coopération préalables pour la préservation et l'accès. Le Comité de planification de la dLOC a cherché à exploiter de nouvelles technologies au service des besoins actuels des utilisateurs, mais plus précisément avec une conception étendue de ce que la conservation et l'accès pourraient désigner. Les partenaires dLOC ont requis et reçu une subvention TICFIA pour la période 2005-2009 (subvention proposition en ligne). Grâce à cette subvention du Ministère de l'éducation Américain, ainsi que le partage des coûts des institutions partenaires, la dLOC a pu développer l'infrastructure technique du matériel de formation et un réseau de partenaires actifs qui ont conjointement construit cette ressource. Avec l'appui institutionnel et le financement continu à l'extérieur par des subventions et des dons, la Bibliothèque Numérique des Caraïbes continue à entretenir son but d'assurer la conservation numérique des matériaux des Caraïbes et surtout en fournissant un accès accru.

Administrée par l’Université internationale de la Floride (FIU) en partenariat avec l'Université des Iles Vierges (UVI) et l'Université de la Floride (UF), l'infrastructure technique de la dLOC est fournie par l'Université de la Floride (UF).

Le modèle collaboratif multi-institutionnel de la dLOC est renforcé par une structure de gouvernance démocratique qui permet à toutes les institutions partenaires de contribuer à l'évolution et à la réussite de la dLOC.

Collaboration sans frontières

La dLOC est composée de divers institutions dans les secteurs éducationnels, de recherches, gouvernementales et non gouvernementales qui  se collaborent afin de faciliter un accès efficace aux collections électroniques de la Caraïbe. Ainsi, l'adhésion à la dLOC est disponible aux archives, bibliothèques, musées, associations, organisations, centres de recherche et éditeurs.

Les partenaires actuels sont les Archives nationales d'Haïti (ANH), la Biblioteca Nacional Aruba (BNA), la Bibliothèque Haïtienne des Pères du Saint-Esprit (BHPSE), la Bibliothèque Nationale d'Haïti (BNH), Belize National Library Service and Information System (BNLSIS), Caribbean Community (CARICOM), Caribbean Studies Association (CSA), College of The Bahamas (COB), la Fundaciòn Global Desarollo y Democracia (FUNGLODE), National Library of Jamaica (NLJ), Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra (PUCMM), Universidad de Oriente (UDO) au Venezuela, Wider Caribbean Sea Turtle Conservation Network (WIDECAST), Florida International University (FIU), University of the Virgin Islands (UVI), University of Central Florida (UCF), University of South Florida (USF), et l’University of Florida (UF). Ces membres numérisent actuellement les contenus qui seront conservés par la dLOC.

L'éligibilité des institutions est basée sur les principes suivants:
1. La volonté de contribuer des collections et de les rendre librement disponibles dans le cadre du projet.
2. La disponibilité de collections appropriées d’un contenu pertinent des Caraïbes.
3. La volonté de se conformer à des normes communes.
4. La volonté de pouvoir désigner un représentant afin de gérer la participation locale.

Les collaborateurs de projet peuvent:
1. Envoyer le contenu numérique dans l'entrepôt de données centralisé de la dLOC par FTP ou une autre forme de transmission Web.
2. Envoyer par courrier postal à dLOC des disques durs, cédéroms, DVD ou tous autres supports numériques contenant les documents à soumettre.
3. Mettre leur collection numérique à la disposition de la dLOC conformément au protocole OAI-PMH (Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting).

Cependant, la dLOC ne sollicite pas la propriété des documents qu'elle héberge et les rend disponibles dans le cadre de sa collection. Tous les partenaires du projet ont la responsabilité de vérifier les droits d'auteur du contenu qu'ils soumettent. Pour plus d'informations sur les critères d'éligibilité et les conditions de l'adhésion à la dLOC, veuillez consulter notre Demande de nouvelle adhésion (au format .pdf).

Acquisition du contenu
Bien qu'une partie du contenu dLOC soit dès l'origine numérique, la majeure partie est surtout le résultat de la numérisation sur site des différents éléments par les institutions partenaires. Dans plusieurs cas, la dLOC a pu collaborer avec ses partenaires pour obtenir le financement tant du matériel de numérisation de pointe que de la formation sur site par son groupe d’experts. La dLOC accepte également le partenariat des institutions désireuses d'étendre l'accès à leurs collections conformément au protocole OAI-PMH (Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting, Initiative pour des archives libres).

Financement

Le financement de la dLOC a été mis à disposition en partie, grâce à une subvention philanthropique du ministère de l'Innovation et de la coopération technologique de l'Éducation des États-Unis pour accès à l'information étrangère (TICFIA) du programme 2004-2009. Le financement actuel est véhiculé directement et en nature par des institutions membres dLOC, le Programme Technological Innnovation and Cooperation for Foreign Information Access (TICFIA) pour le nouveau projet dLOC, la bibliothèque numérique du Journal des Caraïbes, et l'ambassade américaine en Haïti. En collaboration avec plusieurs partenaires, la dLOC a mis en cours une proposition de subvention pour les catalogues des bibliothèques haïtiennes, ainsi que la prévision et le développement de nouvelles propositions.

La dLOC invite les partenaires actuels et éventuels de collaborer et soutenir ses efforts à la recherche de nouvelles moyens de financement.  Les propositions complètes référentielles comprennent:

  • Archives de la religion et de la culture haïtienne (NEH Collaborative Research, 2012-2015)
  • Vodou Archive: Conservation et le partage des sources de Vodou religion et la culture (UF Améliorer la proposition de subvention des sciences humaines, 2011)
  • Acquisition numérique des revues culturelles et politiques de la Jamaïque (UF proposition de subvention de programme d'amélioration de la Bibliothèque des sciences humaines 2010)
  • Renforcement de la recherche des Caraïbes grâce à la technologie utilisant la Bibliothèque Numérique des Caraïbes (CRF frais de technologie, 2010-2013)
  • Accès électronique pour les utilisateurs des bibliothèques en Haïti et à l'étranger (Fondation Elsevier, soumis 2009, non attribué)
  • Bibliothèque numérique du Journal  des Caraïbes (TICFIA, 2009-2013)
  • Numérisation des Ressources Haïtiens et Kreyòl (Ambassade Américaine en Haïti, 2009)
  • Bibliothèque Numérique des Caraïbes (dLOC): Crossing Borders (TICFIA, 2005-2009)
  • Sea of Faces (Fr : Océan de visages): les peuples et les cultures de la Caraïbe, 1400-200, une exposition au Musée historique de la Floride du Sud (accord de collaboration, 2006)
  • Cuba Notariales Protocoles, 1578-1900: préserver et diffuser les clés au nouveau monde de l'Espagne (en attente de l'identification de la source de financement)
  • Projet d'imagerie de journaux de la Caraïbe (CNIP). Conversion et  distribution indexés et résumés des images numériques de journaux microfilmés Caraïbes (Mellon, 1994)

Publications en utilisant les ressources à partir de la dLOC et publications à propos de la dLOC

  • Baugh, Edward. "The West Indian Writer and His Quarrel with History." Small Axe. 16:2 (July 2012).
  • Donnell, Alison. "All Friends Now? Critical Conversations, West Indian Literature, and the 'Quarrel with History.'" Small Axe. 16:2 (July 2012).
  • Renwick, Shamin. "Caribbean Digital Library Initiatives in the 21st Century: the Digital Library of the Caribbean (dLOC)." Alexandria 22:1 (2011).
  • Rosenberg, Leah. “The new woman and ‘the dusky strand’: the place of feminism and women's literature in early Jamaican nationalism.”Feminist Review (2010) 95, 45–63. 
  • Wooldridge, Brooke; Laurie Taylor; and Mark Sullivan. "Managing an Open Access, Multi-Institutional, International Digital Library: the Digital Library of the Caribbean". Resource Sharing & Information Networks. 20: 1 (2009).
  • Ochoa, Marilyn and Mark Sullivan. “Digital Library of the Caribbean: A User-Centric Model for Technology Development in Collaborative Digitization Projects.” Special Issue, OCLC Systems & Services: International Digital Library Perspectives. 25.4 (2009).
  • Francis, Hannah. “Digital Libraries: opportunities and challenges for the English-speaking Caribbean.” Information Development May 2008 vol. 24 no. 2 143-150.

Informations supplémentaires

Voir la gouvernance et statuts, et FAQ pages pour de plus amples informations.